Bien choisir son matériel de peinture quand on débute à l’huile

En peinture à l’huile, on utilise de l’huile d’œillette ou de lin. Il est souvent recommandé de la fluidifier en utilisant un médium.

Gros plan sur une peinture à l'huile rouge

Le médium pour peinture à l’huile

Il est composé d’un mélange d’huile et d’essence de térébenthine. La formule est « prête à l’emploi » et permet donc de le mélanger avec vos huiles. Généralement chaque flacon contient 40 % d’essence de térébenthine et 60 % d’huile. Vous pouvez le composer vous même. Il est souvent conseillé de débuter avec un médium déjà prêt à l’utilisation.

Un médium vous permettra de peindre en évitant les craquelures, tout en prolongeant le temps de travail. Il peut aussi exister des médiums accélérateurs de séchage. Certains médiums permettent d’autres techniques comme le médium pour glacis qui facilite cette méthode en évitant que votre peinture ne coule.

 

Pour commencer à peindre constituez-vous une liste de matériel à avoir sous la main :

  • Un fusain pour tracer votre dessin ou votre esquisse sur toile vierge. À compléter avec des craies de couleurs si vous souhaitez travailler le fond.

Pour fixer votre ébauche, nous vous recommandons d’avoir sous la main de l’essence de térébenthine. Vous pouvez passer une brosse chargée en essence sur votre dessin puis sécher l’ensemble avec un chiffon doux. Votre toile est prête à recevoir votre palette de couleurs.

  • Des couleurs de base à avoir : Blanc de Titane, Noir d’Ivoire, et selon votre travail les tons que vous souhaitez utiliser. Souvent les coffrets proposés contiennent une palette de base avec des jaunes, rouges, bleus, verts et couleurs de terre (Sienne, Ocre etc.). Les prix proposés sont intéressants et les boîtes de couleurs vous permettent un rangement astucieux sans perte de place.
  • Un médium à peindre séchage normal pour débuter.
  • Des pinceaux : vous pouvez utiliser des pinceaux en fibres synthétiques, souvent considérés comme nerveux et au tracé clair. Il existe aussi des pinceaux en soie de porc (appelé soie beau-blanc), et des pinceaux en poil d’animaux. Les matières les plus nobles restent la martre Kolinski. D’une texture inégalée, ces pinceaux retiennent bien la peinture et permettent une diffusion et un fondu sur la toile inégalée.
  • Un chiffon doux.
  • Une palette : elle existe en polyester, plastique ou bois. De forme ronde ou ovale. Clairefontaine propose aussi des palettes jetables après utilisation.
  • Et évidemment un châssis entoilé. Attention à la qualité de la toile et du châssis. Pour une tension idéale, optez pour des châssis entoilés à clés (qui vous permettront de retendre votre toile). Les châssis doivent être stockés à plat et loin d’une source de chaleur.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *