Le décor Kakiémon

Est-ce que vous avez déjà remarqué des décorations de rameaux fleuris, d’animaux ou encore des personnages en kimono sur les vases et les porcelaines ? Ces décors représentent le célèbre style Kakiémon. Ils sont d’origine japonaise et ornent la plupart des objets décoratifs de la maison.

Origine du Kakiémon

« Kakiémon » est tiré du nom du potier japonais qui a mis en avant l’art de l’émaillage, Sakaida Kakiémon. Les premières porcelaines à motif Kakiémon ont été fabriquées dans les ateliers d’Arita dans la préfecture de Sage au milieu du XVIIe siècle. Ces lieux sont actuellement classés comme site historique national du Japon. Aussi, cette technique artisanale est considérée comme un des patrimoines culturels japonais.

Caractéristiques du décor

Ce style décoratif est fait en général sur un arrière-plan blanc laiteux, nommé nigoshide en japonais. Ce fond accentue la délicatesse et le raffinement des porcelaines. Les dessins composant le motif sont structurés de manière asymétrique. Ils gardent cependant une certaine forme d’équilibre et d’harmonie. La plupart des images composées sont typiques de la culture nippone : chrysanthème, abricotier du Japon, bambou, cailles…

Style manufacturé en Europe

Ce décor séduit les Occidentaux qui les ont adoptés à partir du XVIIIe siècle. Chantilly de Saint-Cloud s’est en effet inspiré du « goût Japon » pour ses bols, ses assiettes ou ses vases. Beaucoup d’articles à motif Kakiémon sont inventoriés ou copiés dans toute l’Europe. Vous avez par exemple la collection du prince Louis-Henri de Bourbon-Condé ou les Kakiémon de Du Paquier en Autriche.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *