La fabrication de la porcelaine

La porcelaine est une céramique à la fois fine et translucide. Ce produit provient du kaolin cuit à une température de 1200 °C. Les objets obtenus sont surtout utilisés pour la décoration de table. La fabrication de ces accessoires requiert des techniques précises opérées par des professionnels.

L’élaboration

La porcelaine encore sous forme de pâte est composée de trois éléments, à savoir le kaolin, le quartz et le feldspath. L’ensemble subit un délayage, un broyage, un mélange et un tamisage. Après cette étape, il passe par le filtrage et est transformé en galettes. A partir de ce moment commence la véritable élaboration. La pâte obtenue a une consistance proche d’un liquide utile lors du coulage. Viennent ensuite les processus de désaération et de malaxage afin de passer par le calibrage.

Quid des moules ?

Pour fabriquer une pièce en porcelaine, il faut d’abord concevoir le modèle. Tout commence par un dessin à l’effigie de la taille réelle de l’objet à réaliser. Le volume de plâtre est 14 % plus élevé que les dimensions définitives. Cela se justifie par les éventuels retraits après la cuisson. Le modèle ainsi conçu révèlera le moule mère ou le noyau. Tous les moules de production vont provenir de celui-ci. Les matières utilisées sont le plâtre, la résine ou l’acier recouvert de polyuréthane.

Le coulage et le calibrage

Le coulage est spécialement dédié aux objets creux tels que les vases, les cafetières ou les soupières. La pâte encore sous forme liquide est mise dans des moules en plâtre. Ceux-ci drainent l’eau de la pâte et la fixent sur les parties intérieures du moule. Le temps de prise doit être respecté, suivant la taille de la pièce (environ trente minutes pour une soupière). Quant au calibrage, ce sont généralement les objets ronds et hauts qui sont concernés. Une galette assez molle est mise dans le moule placé sur un tour.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *